NIGEL ATKINS LE PRESIDENT DE LA SASP  RED STAR 93

NIGEL ATKINS
LE PRESIDENT DE LA SASP RED STAR 93

Le 24 janvier 2002, le journaliste, Gilles Tournoux a interviewé pour le quotidien Le Parisien, le nouveau président de la SASP, Nous reproduisons cet interview, dans son intégralité.

LE FRANCO-Britannique Nigel Atkins (53 ans) est le nouveau président de la SASP (Société anonyme sportive professionnelle) du Red Star. Au club depuis quinze ans, le PDG de Federal Development (société de management et de construction située à Garches) et ami de Jean-Claude Bras, revient sur son élection et fixe déjà ses priorités.

Comment expliquez-vous le départ imprévu de Jean-Michel Roussier ?
Nigel Atkins: A un moment donné, il faut savoir si on peut ou non mener à bien un projet. Jean-Michel Roussier n'a pas réussi à boucler son tour de table d'investisseurs privés. Son projet avait de l'envergure puisqu'il faisait appel à d'importantes sociétés de communication (Canal + notamment). Il avait de plus une vie professionnelle qui allait lui prendre plus de temps.

Pourquoi vous a-t-on choisi pour devenir président de la SASP ?
Je ne suis pas un étranger. Je suis dans l'environnement du Red Star depuis quinze ans. J'ai même présidé le Club 93 qui est un club d'entreprises un peu en sommeil depuis trois ans. Je suis aussi bien connu des élus et des pouvoirs publics de part mes activités professionnelles.

Est-ce une volonté personnelle ou un service rendu à votre ami Jean-Claude Bras (président de la section amateur) qui aurait eu du mal à occuper cette fonction en raison de ses problèmes judiciaires ?
Jean-Claude, qui est un peu le fondateur du Red Star, avait tout à fait le droit de prendre la présidence de la SASP. Je ne rends service à personne, seulement au Red Star. Je ne cherche pas la reconnaissance médiatique. Je me considère comme un président de transition.

Quelles sont les priorités de votre projet ?
Remonter en National et, si possible, dès cette saison. Notre série actuelle de 13 matchs sans défaite témoigne de cette volonté. Le Red Star doit aussi revenir à Bauer car le club est audonien. Ces deux priorités sont étroitement liées. Le Red Star devait rejouer cette saison à Bauer mais les travaux n'ont toujours pas commencé Je vais contacter très prochainement la municipalité de Saint-Ouen pour trouver une issue positive. Il me semble anormal que ce stade, malgré son excellent positionnement, reste vétuste. D'autre part, Marville n'est pas un stade de football. Il y a quatre ans, ce n'était pas une erreur de partir y séjourner puisque Bauer posait un problème de sécurité. Mais c'est à partir de là que notre traversée du désert a commencé.

De quels moyens financiers disposez-vous ?
La SASP existe officiellement depuis le 8 janvier. Trois investisseurs, M. Ben Amar Sehiri (société RCS), M. Jean Gallet (société Gallet) et moi-même sommes à l'origine de sa création. Notre capital est de € 45 735 (300 000 F) environ. Mais il m'est impossible, aujourd'hui, de chiffrer notre budget (NDLR : en septembre, M. Roussier annonçait un budget prévisionnel de € 2,13 M soit 14 MF). Des études ont été faites. Je suis en train de les examiner et je vous assure que les prévisions seront respectées.

© AllezRedStar.com

Nigel Atkins devient président       Retour à la page d'accueil