ORLEANS  RED STAR 93

ORLEANS VEUT REVIVRE

Orléans, 1982
Orléans, version 82-83, en D 2. Debout : Queyrel, Léopoldès, Viot, Soriano, Lemée (entr.joueur), Ciavarino. Accroupis : Hénaut, Berdoll, Berthouloux, Sévenier, Mathoux.

Aujourd'hui, en CFA 2, Orléans aspire un jour à retrouver un rang plus digne de son passé. Rappelez-vous, il y a dix ans, Orléans dépose le bilan après quatorze saisons en D 2, une finale de Coupe de France (1980) et se trouve relégué du jour au lendemain en DH. Souvenez-vous, février 1992, avec une dette de 7 millions de F, le club est mis en redressement judiciaire, le 6 mars, la sanction tombe, le club est liquidé. Le football de haut niveau se termine ainsi dans l'Orléanais.
Depuis dix ans, Orléans navigue entre la DH et le niveau juste au-dessus. Retour cette saison, en CFA 2, Orléans espère enfin dans un délai bref rejoindre le CFA puis le National.
Né sous la dénomination Arago Sport d'Orléans, le club se fait une spécialité en Coupe de France. En 1945 le club atteint les quarts de finale, en éliminant notamment le Red Star 2-1, en 8ème de finale à Angers avant de succomber face au Racing au stade de Saint-Ouen ! L'homme à la base de ce parcours n'est autre que Jules Vandooren (ancien du Red Star). A trente-sept ans, il est l'homme orchestre (entraîneur-joueur). La saison suivante dans la même compétition, l'Arago sort Reims avant de céder après deux matchs face au Stade Français et la sortie de Jules Vandooren (jambe brisée).
En 1972, la montée en D 2 est envisagée, mais le club est devancé par un futur grand, Auxerre, entraîné par Guy Roux (Orléans avait remporté ses deux rencontres de championnat face au club bourguignon).
En 1976, l'Arago se rapproche de l'US Orléans et devient USO Arago et voit l'arriver comme entraîneur, d'un certain Jacky Lemée. Avec des joueurs du cru, l'ex-éphémère entraîneur du Red Star propulse Orléans, en D 2, en 1978. Le club change de nom et devient l'Union Sportive Orléans Football. Quelques joueurs de métier signent dont Bruno Germain. 1980, les hommes de Jacky Lemée sortent le Paris FC (Georges Eo, Jean-Jacques Almorfini ), en demi-finale de Coupe de France. En finale, Monaco, l'emporte 3-1 (1-1). les héros malheureux sont fêtés.
Le club devient un pilier de D 2. Quelques footballeurs de renom renforcent par la suite, le club : Marc Berdoll, Serge Chiesa, Guy Stéphan, Daniel Léolpoldès (ce dernier a également porté le maillot audonien, tout comme Franck Bonora). Après de premiers ennuis financiers et une bonne quatrième place (83-84), quelques autres joueurs connus rejoignent le stade de la Source (Henri Agerbeck, Jean-Luc Arribart ou Stéphane Solomenko) puis un peu plus tard Gérard Soler, Henri Zambelli, l'international luxembourgeois Robby Langers afin de prolonger une histoire en D 2 jusqu'en 1992. Champion de DH sous le nom de l'Union Sportive Orléans 45, la saison dernière, les hommes entraînés par Joël Germain accomplissent une première partie de championnat très satisfaisante et devraient obtenir le maintien sans trop de difficultés.
La dernière confrontation entre les deux formations remonte au 18 janvier 1992, Orléans avait pris le dessus sur le Red Star 1-2 (buts : Michel (26ème) - Adam (36ème). Ce résultat fut annulé puisque Orléans n'acheva pas le championnat de D 2.
Orléans est une véritable bête noire des Verts, jamais le Red Star n'a battu en championnat les Orléanais !

Jacky Lemee   Franck Bonora
Jacky Lemée et Franck Bonora lors de leur passage au Red Star

Site Internet : www.usofoot45.com

© AllezRedStar.com

Archives           Retour à la page d'accueil