1971 : PARIS SG   RED STAR 93

BRAS ET PROST BOURREAUX DU RED STAR

PSG, 1971  Red Star, 1971
Paris FC : Debout : Djorkaeff (cap.), Rostagni, Guicci, Delhumeau, Léonetti, Mitoraj.
Accroupis : Solas, Bras, Prost, Guignedoux, Hallet.
Red Star : Debout : Laudu (cap.), Ferrié, Monin, Guillolet, J. Ahache, Garrigues.
Accroupis : Garcia, Ferreira, Gonzales, Besnard, Guéniche.

PARIS SG RED STAR

Le 13 octobre 1971, en championnat de France de D 1, Jean-Claude Bras et Michel Prost sont les bourreaux des Audoniens. Les deux attaquants du Paris SG réalisent un doublé dans ce derby. Le dernier, en D 1, au stade de Colombes, entre les deux clubs Nous reproduisons le compte-rendu du match paru dans "L'Equipe", sous la plume de Jean-Philippe Réthacker.

Colombes, quatre jours après La lumière crue des projecteurs parisiens a remplacé le pâle soleil de notre Waterloo hongrois. Il a fallu du courage, du temps, de la bonne volonté aux quelques milliers de spectateurs parvenus jusque-là pour entreprendre, malgré les embarras de Paris, le voyage lointain de Colombes (ndlr : une grève de la RATP).
Les 15 000 visiteurs espérés par Paris-Saint-Germain étaient assez loin du compte, bien que l'assistance ait été beaucoup plus importante qu'on ne pouvait le redouter. L'expérience n'aura peut-être pas été tellement concluante sur le plan financier, mais elle vaudra d'être tentée une nouvelle fois dans des circonstances un peu moins compliquées et pour un match plus spectaculaire, comme la venue de l'OM ou de Saint-Etienne, par exemple. Un derby restant un derby, sur la pelouse et hors du terrain, cette grande reprise parisienne fut tout de même intéressante, animée, bruyante même : les spectateurs du Paris SG parvenaient à réchauffer le vieux stade olympique de feu le Racing, auquel on ne pensa jamais qu'hier soir
Curieuse première mi-temps, qui avait débuté si bien et si facilement pour les "rouges" qu'on entrevoyait déjà une victoire retentissante, voire triomphale du Paris SG. Dès les premières minutes, Prost et ses coéquipiers avaient en effet, pris l'ascendant sur leurs adversaires grâce à une rapidité d'intervention sur la balle, une agressivité qui permettaient aux Parisiens (appelons-les ainsi, ce sera aussi simple !) de prendre le contrôle du jeu et du match. La défense centrale du Red Star donnant tout de suite des signes de défaillance, il n'y eut vraiment rien d'étonnant à ce que Paris Saint-Germain prenne l'avantage en moins d'un quart d'heure.
Ce fut d'abord la sixième minute, sur une attaque déclenchée du côté gauche par Horlaville, un centre de ce dernier qui aboutit sur Prost complètement oublié par les arrières audoniens face au but de Laudu. Prost, après un petit crochet astucieux, n'eut aucun mal à marquer de près le premier but.
Six minutes plus tard (12ème), sur une nouvelle attaque du côté gauche, Hallet, l'ailier gauche de Paris SG, trompa Guillolet d'un "petit pont", s'avança , effectua un centre court et rapide qui ne put être repoussé par les défenseurs audoniens et qui fut repris en catastrophe, mais victorieusement par Bras. Ainsi, Paris SG menait 2-0 après à peine un quart d'heure de jeu. Mais un accident important allait avoir de sérieuses conséquences sur la fin de cette première mi-temps, et sur la suite de la rencontre. A la 17ème minute en effet, à la suite d'un tacle glissé porté devant Gonzales, l'arrière gauche parisien Rostagni, fut sérieusement blessé à l'épaule et il dut quitter le terrain.
Alors qu'on le soignait sur le bord de la touche et que Claude Arribas rentrait pour prendre la place de l'arrière gauche tricolore, le Red Star, réagissant et profitant de la situation, réduisait la marque sur un coup de tête de Gonzales, reprenant un corner concédé par la défense adverse.
A partir de ce moment les Audoniens, reprenant espoir et énergie, organisant un peu mieux leur jeu en défense comme en attaque, allaient se montrer beaucoup plus menaçants. Malgré quelques réactions de Guignedoux et de Hallet, le Red Star atteignait le repos avec ce retard d'un seul but qui ne reflétait pas tellement bien la physionomie d'une première période au cours de laquelle Paris SG avait dominé plus nettement la situation.
La seconde mi-temps avait débuté sur un rythme assez lent mais le Paris SG devait accentuer sur une très belle action amorcée par Horlaville et Hallet, poursuivie par Léonetti et terminée par un tir fracassant de Bras en position d'avant centre (57ème). Ainsi les "Rouges" avaient-ils en fin de compte, en début de cette seconde période, retrouvé l'avance qu'ils méritaient.
Cet avantage les "Rouges" allaient l'accroître encore à la 79ème minute, sur une très bonne attaque lancée par Hallet et Léonetti, poursuivie par une bonne passe de Djorkaeff, qui surprit les défenseurs audoniens, Prost se trouvant à l'affût à la limite du hors jeu, pour obtenir le quatrième but de tout près. Ainsi l'équipe parisienne, s'assurait-elle une victoire cent fois méritée face à un Red Star beaucoup trop vulnérable en défense et qui eut énormément de peine, hier soir à organiser son jeu au milieu du terrain comme en attaque. Dans la formation du Paris SG on apprécia en particulier la sûreté du gardien Delhumeau, la vivacité d'intervention et l'activité de Solas (malgré une blessure au visage subie à la 65ème minute), le métier de Djorkaeff, le travail inlassable de Léonetti très bon sur le plan offensif en première mi-temps, l'intelligence de Guignedoux, la combativité et l'efficacité de Prost et surtout le punch, la vitesse et le perçant de Jean-Claude Bras à la forme internationale apparemment retrouvée.
Quant aux Audoniens, bien faibles parfois, ils valurent surtout par leur arrière droit, Guillolet, peut-être le moins décevant des défenseurs, par les flambées et les bonnes passes de Jacky Simon, surtout en première mi-temps, l'abattage de Besnard et les coups d'accélérateurs de Guéniche, seul attaquant dangereux.

LA FICHE DU MATCH

PSG - Red Star
Prost à la lutte avec Monin sous le regard de Garrigues

PARIS SG RED STAR : 4-1 (2-1)
Temps humide bonne pelouse
arbitre : M. Wurtz 10 000 spectateurs
Buts : Prost (6ème et 78ème) Bras (12ème et 57ème) Gonzales (20ème)

PARIS SG : Delhumeau, Djorkaeff, Mitoraj, Solas, Rostagni puis Arribas, Léonetti, Guignedoux, Bras, Prost, Horlaville, Hallet. Entr. P. Phelipon.
RED STAR : Laudu, Guillolet, Ferrié, Monin, Garrigues, Simon, Besnard, Garcia, Gonzales, Ducuing, Guéniche. Entr. M. Tomazover.

Après cette 10ème journée de D 1, le Paris SG prend deux points d'avance sur le Red Star et occupe la 9ème place et le Red Star, la 11ème.
A signaler que cette saison là, le Parc des Princes étant en reconstruction, la plupart des matchs à domicile du Paris SG furent disputé à Saint-Ouen, la photo de l'équipe parisienne est prise à Bauer.

© AllezRedStar.com 2002

Archives           Retour à la page d'accueil