ANDRE SIMONYI  RED STAR 93

ANDRE SIMONYI

André Simonyi

André Simonyi vient de nous quitter en cet été 2002, une carrière sur trois décennies, inimaginable de nos jours. Nous reproduisons la biographie de ce joueur telle qu'elle est parue dans le livre "L'athlège" édité en 1949 aux Editions Kléber. Dans ce livre dédié aux plus grands champions français de tous les temps, dans tous les sports, d'autres footballeurs connus des anciens supporters Audoniens ont droit à une biographie, citons : Fred Aston, Paul Baron, Paul Bersoullé, Philippe Bonnardel, Gaby Braun, Juste Brouzes, Augustin Chantrel, Pierre Chayrigues, Julien Darui, Edmond Delfour, Célestin Delmer, Marcel Domergue, Louis Finot, Lucien Gamblin, Ernest Gravier, François Hugues, Eugène Maes, Jacques Mairesse, Georges Meuris, Louis Mistral, Paul Nicolas, Jean Prouff, George Rose, André Simonyi, Alex Thépot, Jules Vandooren.

André Simonyi  André Simonyi
A droite (second sur la photo), dans un vestiaire du stade de Saint-Ouen, en 1937, en compagnie d'un autre joueur hongrois, Somlay, de l'international Chantrel et de Parmentier. A gauche avec sa femme, dans une tribune de Bauer, le 20 novembre 1993

Lorsqu'en 1930, André Simonyi sélectionné dans l'équipe de Hongrie, qui devait rencontrer la Hollande à Amsterdam se présenta au siège de la fédération hongroise, le secrétaire le traita d'imposteur et le mit à la porte. André, né le 31 mars 1914, à Hustz n'avait que seize ans et portait des culottes courtes Bien entendu, tout s'arrangea, et l'on offrit au précoce international un complet d'homme.
Ainsi sans transition, Simonyi passa t-il de l'ombre à la gloire sportive. Il quitta à dix-huit ans Attila de Budapest, son premier club, o il fut d'emblée professionnel, pour la France. Lille, Sochaux, Red Star, Rennes, Angers, le Stade Français, enfin Rouen furent ses clubs successifs.
C'est au Red Star, de 1934 à 1945 qu'il a été l'idole des foules. Son association avec Aston était remarquable et les exploits des duettistes audoniens ont défrayé la chronique. Elégant, racé, excellent technicien, prince des buteurs au shoot meurtrier et soudain "Bandy" ainsi l'appelaient ses intimes a aimé passionnément ce football, qui fut pour lui un tremplin dans l'existence et lui a valu de magnifiques joies.
Champion de France (zone Nord), en 1941 et vainqueur de la Coupe en 1942 avec le Red Star, Simonyi, naturalisé français, a joué quatre fois dans l'équipe tricolore.

Coupe de France, 1946

Suite...

© AllezRedStar.com 2002

Page Suivante           Archives           Retour à la page d'accueil