L'ACTUALITE   ALLEZREDSTAR.COM

Une autre saison ?   

Mise à jour le 24 avril 2019

CHANGEMENT AU NIVEAU DU STAFF TECHNIQUE A QUATRE JOURNEES DE LA FIN Condamné à payer 12 000 euros par match, en absence d'entraîneur diplômé (Vincent Doukantie), le Red Star a fait appel à l’ancien joueur marseillais Christian Caminiti. Âgé de 59 ans, il a joué de 1974 à 1988 à Marseille, Istres et Cannes.

Caminiti a aussi entraîné dans différents clubs comme Martigues et au centre de formation de Troyes il y a une quinzaine d’années. Sa dernière expérience est d’avoir dirigé le centre de formation du club d’Al Jazira au Qatar.

Beauvais, ne porte pas chance au Red Star (c) Gérard Valck
Beauvais, ne porte pas chance au Red Star (c) Gérard Valck

CETTE FOIS … LES CAROTTES SONT PRESQUE CUITES AVANT D’ACCUEILLIR METZ Il faut être réaliste à moins que Saint-Ouen vienne au secours du Red Star … la survie du Red Star, en L 2 ne tient qu’à un fil.
Vendredi soir, face à Metz, le verdict définitif peut tomber, le Red Star en National et son adversaire du jour au paradis, en L 1.
Il sera temps dans quelques jours d’analyser la saison du Red Star, loin de ses terres audoniennes
Mardi, devant Troyes, le Red Star n’a pas démérité … mais comme d’habitude son adversaire a montré des qualités supérieures sans pour autant accomplir une performance de qualité. Les hommes de Rui Almeida ont maîtrisé leur sujet, avec sans doute l’aide d’un penalty généreux accordé par l’arbitre.
Sans ce penalty, on connaît la chanson !
Quant vous êtes en fin de classement, les décisions ne vous sont guère favorables … comme les ballons qui frappent les poteaux au lieu d’achever leurs courses au fond des filets.
Maintenant … la saison s’achève dans la douleur … la reconstruction de l’équipe va commencer … comme souvent depuis des saisons.
Il est indéniable que le Red Star manque de stabilité …
La valse des entraîneurs est récurrent, comme le passage des joueurs, dont certains ne font que quelques rencontres …
Autre défi à venir pour le Red Star, celle du stade … il verra peut-être le jour avant la fin de la reconstruction de la flèche de Notre Dame de Paris … Un vrai défi, pour l’équipe dirigeante !
Une question se pose dès aujourd’hui, où, le Red Star jouera l’année prochaine à trois mois de la prochaine saison ?
Pour le moment, il faut achever le championnat, le mieux possible ! Espérons une petite révolte face au futur promu, en L 1 … cela ne sauvera sans doute pas la saison … mais au moins donnera un peu de baume au coeur à ceux qui suivent le Red Star contre vent et marée depuis le millénaire dernier.

Oussama Abdeldjelil, auteur de son cinquième but, vendredi dernier devant Nancy 
(c) Thierry Antoine
Oussama Abdeldjelil, auteur de son cinquième but, vendredi dernier devant Nancy (c) Thierry Antoine

DANS LA PRESSE 
Dans Le Parisien
Malgré une bonne seconde période, la lanterne rouge a cédé, ce mardi soir, chez le 3e Troyes (2-0). Désormais relégué à 7 longueurs du barragiste, le Red Star s’enfonce inexorablement..
Rui Almeida donne une accolade, plutôt sobre, à Vincent Doukantie avec qui il travaillait lors de son passage au Red Star (juillet 2015-novembre 2016). Comme à son habitude, l’entraîneur portugais de Troyes est peu expansif. Mais grâce à leur 10e match sans défaite face au Red Star (2-0), les Troyens consolident leur place sur le podium (3e) et donc de barragiste. Pour la lanterne rouge, le retour en National se rapproche inexorablement. Sochaux 18e et barragiste est désormais à 7 points avec, de surcroît, un meilleur goal-average.
Pour entretenir un infime espoir, le Red Star est condamné à l’exploit vendredi à Beauvais face au leader Metz. Les Messins auront en effet l’occasion de valider définitivement leur montée en L1. Ce mardi soir, Troyes n’a pas été transcendant mais la qualité de ses individualités a permis de faire la différence. Le Red Star n’a, certes, pas démérité mais a affiché ses limites.
Après un sauvetage de Grégoire Lefebvre qui détourne la tête de Touzghar sur la transversale (13e), les joueurs de Doukantie avaient plutôt bien défendu en première période. Mais sur une percée de Martins-Pereira, Xavier Tomas l’accroche dans la surface. Le défenseur central est sanctionné d’un penalty plutôt sévère. S’il avait stoppé le penalty de Bassi dans le temps additionnel vendredi face à Nancy (1-1), Sébastien Renot doit cette fois s’incliner sur la tentative de Brian Pelé (1-0, 40e). Dans la foulée, le Red Star perd Grégory Berthier (cheville), longtemps blessé, et qui retrouvait une place de titulaire pour la première fois depuis le 4 décembre (défaite 2-0 à Metz).
Touzghar scelle le match
Malgré ce double coup du sort, les joueurs de la lanterne rouge n’ont jamais abdiqué. Oussama Abdeldjelil, le meilleur buteur audonien (5 réalisations en 13 matchs) expédie son coup-franc plein axe juste à côté (57e). Une exceptionnelle double parade (66e) de Renot sur des tentatives de Fortuné puis Touzghar, à bout portant, permet au Red Star de rester dans le match. Abdeldjelil (70e), Mfulu (71e) puis Lapoussin (73e) obligent le gardien de Troyes, Samassa, à effectuer à son tour trois gros arrêts. Mais sur une belle action collective, Troyes éteint les dernières illusions du Red Star. Sur un centre d’Obiang, Touzghar, l’international tunisien et meilleur buteur troyen, inscrit sa 13e réalisation de la saison (2-0, 87e). Chez les quatre derniers, le Red Star est la seule équipe à ne pas avoir pris de points lors de cette 34e journée.
Laurent Pruneta
TROYES - RED STAR 2-0
Mi-temps : 1-0.
Abitre : M. Mokhtari
Buts. Pelé (40e s.p.), Touzghar (88e).
Avertissements. Troyes : Pelé (52e), Martins-Pereira (57e), Salmier (72e) ; Red Star : Berthier (34e), Mendy (45e).
Troyes : Samassa - Cordoval, Salmier, Giraudon (cap.), Tavares, Obiang - Martins Pereira, Pelé (Darbion, 60e), Raveloson (Goncalves, 77e)- Mbeumo (Fortune, 62e), Touzghar. Entr. : Rui Almeida.
Red Star : Rénot - Bagayoko, Tomas, Mendy, Sy - Mfulu (cap.), Lefebvre - Sao (I. Camara, 74e), Berthier (Lapoussin, 42e), A. Diallo - Abdeldjelil. Entr. : Doukantie.
LES RESULTATS Le match nul de Grenoble en terre Lorraine et le succès de Troyes face aux Audonines, empêche Metz d’être officiellement en L 1. Pour les pré-barrages, Troyes est bien parti, Lorient, Paris FC, Lens et Le Havre qui effectue une bonne fin de championnat seront les candidats pour les deux dernières places.
Niort - GFC Ajaccio : 1-1
AC Ajaccio - Brest : 0-2
Sochaux - Châteauroux : 0-0
Béziers - Clermont Foot : 1-1
Auxerre - Le Havre : 0-1
RC Lens - Lorient : 0-1
Nancy - Orléans : 1-0
Troyes - RED STAR : 2-0
Paris FC - Valenciennes : 0-0
Metz – Grenoble : 1-1
UN MATCH DU PASSE Le Red Star et Metz ne peuvent se départager, en D 1, le 1er septembre 1971

. .

. .

LES RENCONTRES DE LA JOURNEE Nancy pourra faire un grand pas vers le maintien en recevant l’AC Ajaccio qui possède, le même nombre de points. Le GFCO Ajaccio pas encore sauvé accueille le barragiste Sochaux, Béziers n’aura pas la partie facile à Grenoble. Brest en accueillant Lens, peut se rapprocher définitvement de l’élite surtout siTroyes perdait à Orléans.
Nancy - AC Ajaccio
Lorient - Auxerre
Grenoble - Béziers
Châteauroux - Le Havre
Brest - RC Lens
RED STAR - Metz
Valenciennes - Niort
Clermont Foot - Paris FC
GFC Ajaccio - Sochaux
Orléans - Troyes
LE MATCH DES EXTRÊMES Le champion face à la lanterne rouge.

En 2011, en CFA, le coach actuel du Red Star, Vincent Doukantie face à Metz 
(c) Jacques Martin
En 2011, en CFA, le coach actuel du Red Star, Vincent Doukantie face à Metz (c) Jacques Martin

LA MAUVAISE AFFAIRE DEVANT NANCY A la pause, le Red Star avait bien négocié la première période en menant 1-0 avec le cinquième but de Abdeldjelil (24ème minute sur penalty).
Sochaux était mené tout comme Béziers. Du côté des rares supporters audoniens présents à Beauvais, l’espoir revenait de demeurer en course pour la 18ème place. Faucher étant même proche de doubler la marque, tir sur la barre, juste avant la pause.
Au début de la seconde période, le même Faucher voyait son tir heurtait le poteau, le Red Star ratait une de ses rares occasions de cette deuxième partie de match de doubler le score … et d’espérer d’empocher les trois points.
Malheureusement, les joueurs de Doukantie n’ont pas eu la même verve, dans le second acte … et à force de reculer devant une formation moyenne de Nancy encaissait l’égalisation en toute fin de match, à la 87ème minute par Vagner !
Le Red Star était même proche de s’incliner dans les arrêts de jeu, Renot déviant un penalty et évitait au club de Saint-Ouen de s’incliner.
Un match nul qui condamne presque le Red Star au National.
Nancy demeure à six points, tout comme Sochaux, défait à Auxerre (0-1) et à trois points du 19ème Béziers, vainqueur 6-5 de Valenciennes !
Le match, le plus prolifique de la L 2, ex D2, depuis la création du championnat à 20 clubs, en 1993;
A cinq journées de la fin, avec trois déplacements, dont le premier, dès mardi à Troyes (3ème) … le maintien se rapproche à un pourcentage proche de zéro pour le Red Star.
Un exploit en terre troyenne permettrait d’y croire encore un peu !

Grégoire Lefebvre devant Nancy (c) Thierry Antoine
Grégoire Lefebvre devant Nancy (c) Thierry Antoine

DANS LA PRESSE 
Dans Le Parisien

. .

. .

. Dans L’Equipe

. Dans L’Est Républicain

LES RESULTATS 
Clermont Foot - AC Ajaccio : 0-0
Valenciennes - Béziers : 5-6
RED STAR - Nancy : 1-1
Châteauroux - Niort : 2-1
Brest - Orléans : 3-1
Le Havre - Paris FC : 2-1
Auxerre - Sochaux : 1-0
Lorient - Troyes : 0-3
Grenoble - RC Lens : 0-2
GFC Ajaccio – Metz : 0-2
ONZE BUTS Le record de buts, en L 2 (version poule unique, depuis 1993, D 2) lors de Valenciennes – Béziers est tombé avec onze buts et un succès historique. Le précédent record, dix buts appartenait au match Troyes- Châteauroux 5-5, en 2004.
En troisième position, un certain Red Star – Sochaux, le 2 octobre 1996, avec neuf buts, 7-2, à Bauer en faveur de l’Etoile Rouge. Autre record, lors de ce match, les neuf buts marqués ont été par des joueurs qui ont porté le maillot du Red Star. Les deux buts sochaliens étaient l’oeuvre de Samuel Michel et Bertrand Piton et le coach sochalien n’était autre que Faruk Hadgibezic

UN COUP DE CHAPEAU Les supporters du Red Star qui effectuent régulièrement le déplacement à Beauvais ne sont pas nombreux.
Ils méritent bien un coup de chapeau, surtout que le parcours des Vert et Blanc, cette saison est très compliqué.

LES PHOTOS DE RED STAR – NANCY Le reportage de Thierry Antoine : Go !

Renot en stoppant, un penalty dans les arrêts de jeu évite au Red Star une nouvelle défaite (c) Thierry Antoine
Renot en stoppant, un penalty dans les arrêts de jeu évite au Red Star une nouvelle défaite (c) Thierry Antoine

GRISAILLE DE BEAUVAIS … GRISAILLE DE SAINT-OUEN, EN 1972-1973, LORS D’UN RED STAR – NANCY … EN D 1 .

TROYES, CE MARDI Vainqueur à l’aller à Beauvais : Go ! 3-0, Troyes, plus que jamais en course pour les pré-barrages espère ne pas être surpris par les Audoniens.
En difficulté, en début de championnat, Troyes, de Rui Almeida est sur une pente ascendante en 2019.
Le Red Star devra se surpasser pour réussir un exploit en Champagne.

Chantôme, Ouzghar et Tomas, lors du match aller (c) Jacques Martin
Chantôme, Ouzghar et Tomas, lors du match aller (c) Jacques Martin

MATCH DU PASSE En D 2, lors de la saison 1998-1999, le Red Star s’inclinait 1-3 à Troyes : Go !
LA JOURNEE DE MARDI Avant d’accueillir, le futur champion et promu, Metz, vendredi, à Beauvais, le Red Star fera escale chez le troisième.
Dans la lutte au maintien, trois formations joueront à domicile, Nancy devant Orléans, Sochaux face à Châteauroux et Béziers devant Clermont Foot joueront des matchs capitaux pour la survie en L 2.
Niort - GFC Ajaccio
AC Ajaccio - Brest
Sochaux - Châteauroux
Béziers - Clermont Foot
Auxerre - Le Havre
RC Lens - Lorient
Nancy - Orléans
Troyes - RED STAR
Paris FC - Valenciennes
Metz – Grenoble
TRISTESSE AU SKRI LANKA Avec les terribles attentats de dimanche, plus de 350 morts et près de 500 blessés
Un pays cher à notre webmaster, John.
IMAGE DU JOUR Un Red Star – Metz en CFA, à Bauer, la tribune d’honneur et ses passionnés.

L’époque de Bauer, Red Star – Metz, en 2011 (c) Gérard Valck
L’époque de Bauer, Red Star – Metz, en 2011 (c) Gérard Valck

BRAVO, MADAME Stéphanie Frappart sera en fin de semaine, la première arbitre française à arbitrer un match de L 1, entre Amiens et Strasbourg.
Les spectateurs de Saint-Ouen l’ont vu évolué de nombreuses fois, au début des années 2000, comme arbitre assistant en DH avant de franchir toutes les étapes pour aujourd’hui être en L 1. Bravo, Madame !

Page d'Accueil