L'ACTUALITE   ALLEZREDSTAR.COM

Une autre saison ?   

Mise à jour le 6 juillet 2018

. .

Trois ans après de Bauer à Beauvais … et cette fois pour combien de temps ?
Trois ans après de Bauer à Beauvais … et cette fois pour combien de temps ?

LE RED STAR JOUERA A BAUER … VAIS La décision est tombée hier le Red Star jouera en 2018-2019 à Beauvais, dans les Hauts de France … et sans doute pour plus longtemps si le club se maintient, en L 2 … !
Jusqu’au bout les fidèles supporters espéraient … au moins le stade Colombes. Cela ne sera pas le cas.
Qui est responsable tout le monde et personne comme d’habitude.
Il faut bien l’avouer qu’en moins de six mois, nous sommes passés d’une mini rénovation de Bauer au déménagement au stade de Colombes, en fin de saison (la moins pire des solutions) … dans l’atteinte d’un Bauer flambant neuf en 2024 ! à condition que le club trouve le financement …
Le Grand Paris a bien mis le site de Bauer parmi les sites « Inventons la Métropole du Grand Paris 2 » … parmi d’autres projets d’aménagements.
Un Grand Paris qui prend beaucoup de retard (transports) … mais sans financement réel à ce jour  !
Espérons un jour pour Bauer que le club trouve les investisseurs … mais pour le moment, les fidèles du Red Star devront se coltiner au minimum entre 1 h 30 et 2 h (aller) de route le vendredi soir pour se rendre à 80 kilomètres au nord de Paris comme lors de la saison 2015-2016 … le retour à 22 h est plus rapide (1 h) …
Sûr que la Ligue de football trouvera bien le moyen comme il y a trois ans de placer des matchs à 21 h le mardi, en période automnale ou hivernale.
… si les matchs avaient lieu le samedi … moins d’embouteillage mais comme maintenant les diffuseurs commandent … les spectateurs sont les dernières roues du carrosse du football professionnel !
Au fait Paris et sa région … organisent les Jeux Olympiques de 1924 … pardon, ceux de 2024 … et ce territoire n’est pas capable de proposer six ans avant un stade aux normes de la L 2 ! alors qu’en deux mois le GFCO Ajaccio … a pu disposer d’un « stade » de repli aux normes de la L 1, il y a deux saisons  et du côté de Colombes impossible de modifier la puissance des projecteurs !
Expliquez-moi !
Bon courage … pour la saison 2018-2019 dans un lieu difficile d’accès et qui risque de sonner bien creux … comme en 2015-2016, malgré de bons résultats sportifs

Beauvais va accueillir de nouveau le Red Star !
Beauvais va accueillir de nouveau le Red Star !

COMMUNIQUE DU CLUB Afin de pouvoir évoluer en Domino’s Ligue 2 la saison prochaine à Colombes le Red Star a travaillé avec le soutien de la Région Ile-de-France et l’accord du Département des Hauts-de-Seine pour mettre aux normes le Stade Yves-du-Manoir selon les exigences réglementaires de la Ligue de Football Professionnel.
En collaboration avec les acteurs du dossier et pendant de longues semaines le Red Star a tout fait pour tenter d’apporter les garanties nécessaires auprès de la LFP afin de lui permettre d’homologuer le Stade Yves-du-Manoir. Le Red Star était prêt à réaliser les investissements nécessaires concernant la vidéo surveillance, les vestiaires, et le parcage visiteurs. En revanche aucune solution technique n’était possible pour l’éclairage. 
Le 28 juin dernier, la LFP réunissait un conseil d’administration exceptionnel afin de statuer sur la volonté du Red Star d’obtenir une dérogation concernant le dispositif d’éclairage de l’enceinte. Mesurée en lux, la puissance minimum de l’éclairage requise par les instances pour un stade pouvant accueillir des rencontres de Ligue 2 est de 1000 lux. Le Stade Yves-du-Manoir était en mesure d’assurer une puissance d’éclairage de 780 lux. Le conseil d’administration de la LFP a rejeté la demande de dérogation du Red Star concernant les 220 lux manquant. Le club tient à rappeler que ce stade, historiquement occupé par le Racing 92, a déjà accueilli des rencontres de rugby diffusées au niveau national et européen.
Dans l’obligation de communiquer au 30 juin 2018 un stade réunissant les conditions réglementaires fixées par la LFP, sous peine de voir sa montée sportive annulée, le club a trouvé un accord avec la Mairie de Beauvais. Le Red Star évoluera pour la saison 2018-2019 et pour l’ensemble de ses rencontres à domicile au Stade Pierre Brisson. Le Red Star garde en mémoire la formidable main tendue il y a trois ans par la ville de Beauvais qui va permettre au Red Star de jouer la trente-cinquième saison de son histoire en Ligue 2.
Au lendemain d’une avancée historique concernant le Stade Bauer, avec son intégration parmi les sites d’Inventons la Métropole du Grand Paris 2, une nouvelle épreuve est à surmonter. Mais contrairement aux dernières saisons, le Red Star peut travailler sereinement en attendant de voir son Stade Bauer reconstruit. C’est avec le soutien de tous : joueurs, staffs, supporters, dirigeants, éducateurs, bénévoles, salariés, tous réunis et unis derrière l’Étoile Rouge que ce projet pourra – enfin – voir le jour.
DANS LE PARISIEN Alors qu’un déménagement à Colombes était envisagé, le club de Saint-Ouen s’installera finalement dans l’Oise. Comme en 2015.
Au revoir Colombes, (re)bonjour Beauvais. A quatre semaines de l’ouverture du championnat de Ligue 2, le Red Star sait enfin où il jouera la saison prochaine. Ce sera à Beauvais, et non à Colombes comme pressenti, et surtout pour toute la saison. Une surprise puisque les dirigeants audoniens négociaient depuis de longues semaines un déménagement au stade Yves-du-Manoir de Colombes. Patrick Devedjian, le président du conseil départemental des Hauts-de-Seine, propriétaire du site, avait même donné son accord pour recevoir le Red Star.
Pas de dérogation de la LFP pour Colombes
Selon nos informations, les conditions d’accueil n’étaient pas totalement réunies aux yeux des dirigeants audoniens. Il y a d’abord le refus de la LFP de donner une dérogation (à 5 voix contre 2) au stade de Colombes en raison notamment d’un problème d’éclairage (déficit de 250 lux). Ensuite, l’éventualité de devoir cohabiter a minima avec le Racing 92 rugby selon la disponibilité ou non de la Paris La Défense Arena (ex-U Arena), le nouveau terrain de jeu du club de Top 14.
C’est donc au stade Pierre-Brisson de Beauvais, comme il y a trois ans, que le promu va retrouver la Ligue 2 et ouvrir sa saison le vendredi 27 juillet contre Niort (20 heures). Le président Patrice Haddad a en effet tranché et la Ville de Beauvais, en négociation avec le Red Star depuis le 10 mai, a acté sa venue lundi soir en bureau municipal.
Le club francilien, qui devra s’acquitter d’un prix de location de 14 000 € par match (et mettre à chaque fois entre 500 et 600 places à disposition de la Ville), a ses marques dans l’Oise. Il est déjà certain d’y obtenir la licence club, sésame indispensable pour l’attribution les droits TV. En outre, il jouera sur une nouvelle pelouse, et par tous les temps, puisque Brisson a été équipé d’un gazon hybride et chauffé à l’été 2016.
Des navettes gratuites pour les supporters ?
Le choix ne manquera pas de faire parler puisque l’option Colombes semblait convenir aux supporteurs en raison de sa proximité avec Saint-Ouen. Au lieu de cela, ils vont devoir retourner à 75 kilomètres de « leur stade fétiche de Bauer », non-homologué pour la Ligue 2. Il y a trois ans, l’influent collectif RedStarBauer, qui compose en grande partie le kop, avait tout bonnement boycotté les matchs dans l’Oise en dépit d’une brillante saison (5e). Pour déminer le terrain, le Red Star pourrait proposer des navettes gratuites au départ de Saint-Ouen pour les soirs de matchs « à domicile. »
UN NOUVEAU RENFORT AU RED STAR, EMMANUEL BOURGAUD Emmanuel Bourgaud, milieu offensif a signé au Red Star. Auteur du but, au cours de la dernière seconde de jeu à Reims (1-2) avait permis à l’Amiens SC de monter en Ligue 1, en 2016-2017.
Le milieu de terrain de 31 ans n’a joué que 543 minutes la saison dernière en Ligue 1. Il voulait davantage de temps de jeu et il a donc décidé de s’engager au Red Star.
Bourgaud a joué à Angers, Créteil, Le Poiré sur Vie, Colmar puis Amiens depuis 2015.

Bourgaud de dos face à Cerielo, à Bauer, en 2011, lors du match Red Star – Le Poiré-sur-Vie (2-0), en 2011 © Jacques Martin
Bourgaud de dos face à Cerielo, à Bauer, en 2011, lors du match Red Star – Le Poiré-sur-Vie (2-0), en 2011 © Jacques Martin

RICHARD DETEMMERMANN VIENT DE NOUS QUITTER  Richard, était un fidèle du Red Star depuis des dizaines d'années, il fut pendant plus de 20 ans un dirigeant important du Red Star (une petite main, indispensable à la vie des clubs) jusqu’à la fin du siècle dernier.
Richard a eu particulier un rôle important avec l’équipe réserve.
Richard est décédé vendredi dernier, depuis une vingtaine d’année, notre ami avait connu pas mal de problèmes de santé … il restait toujours optimiste
Nous perdons un grand ami.
Nous espérons que le club honorera sa mémoire en début de saison
Allezrestar.com présente à sa famille, leurs sincères condoléances.

Richard, au milieu entouré de Michel Petit qui nous quitté, il y a tout juste trois ans et François Gil, ancien responsable du centre de formation du Red Star © Gérard Valck
Richard, au milieu entouré de Michel Petit qui nous quitté, il y a tout juste trois ans et François Gil, ancien responsable du centre de formation du Red Star © Gérard Valck

IL Y A QUARANTE ANS, LE RED STAR S’APPRETAIT DE REPARTIR A ZERO Relégué en DH, avec à sa tête Jean-Claude Bras, le président-joueur était interviewé dans France Foot 2 : Go !
PHOTO DU PASSE .

Le regretté Robert Pintenat marque un but sur la pelouse du Stade de Paris 
– document Gilles Saillant –
Le regretté Robert Pintenat marque un but sur la pelouse du Stade de Paris – document Gilles Saillant –

Page d'Accueil