L'ACTUALITE OCTOBRE 2009   ALLEZREDSTAR.COM

Une autre saison ?   

Mise à jour le 29 octobre 2009

LE RED STAR ET LA PRESSE (BIS) Dans le Parisien de mardi:
L'horizon s'éclaircit
Un record d'affluence (près de 1 000 spectateurs) pour un nouveau départ. Le Red Star a parfaitement négocié la première étape de son opération remontée en décrochant, samedi, son troisième succès de la saison, face à Pau (1-0, but de Durand)."J'espère que c'est le début d'une longue série", lance Alain Mboma.
Après l'humiliation en Coupe de France (2-1) au Bourget (Exc.) et les trois buts encaissés chez le leader Luçonnais (3-2) le Red Star a retrouvé sa solidarité défensive. Dans ce secteur, Abissonono (26 ans) - latéral droit camerounais au parcours atypique (international de beach-soccer, il évoluait l'an dernier à l'USM Audonienne, 1D) - s'affirme de match en match comme une belle trouvaille. A l'image de Durant (2 buts et 3 passes décisives en 3 trois matchs), Debray (auteur de quelques gestes techniques de haute volée) ou de la flèche Inkango, ce Red Star new-look affiche aussi un gros potentiel offensif. L'arrivée de renforts d'expérience (Koudou, Durand, Inkango, Mete, Debray, D. Diagouraga) et le retour des grands blessés de la triste saison dernière (Delaneuville, A. Diagouraga) ont également changé la donnée du repêché tardif.
"Je préfère me creuser la tête pour faire des choix plutôt que d'être dans la situation où je n'avais que 14 ou 15 joueurs, reconnait Mboma. Surtout on a réussi à garder notre état d'esprit tout en apportant de la valeur ajoutée. J'ai maintenant un onze et des remplaçants performants. Tout cela va nous faire avancer".
Laurent Pruneta

Bertrand Abissonono (photo Jacques Martin)
Bertrand Abissonono (photo Jacques Martin)

Mise à jour le 26 octobre 2009

LE RED STAR ET LA PRESSE L'article de l'avant match du Parisien, signé Laurent Pruneta:
Le Red Star voit loin.
Un match charnière. Premier non-relégable, le Red Star – battu à Luçon (3-2) il y a deux semaines – espère entamer sa remontée face à Pau. « Je suis optimiste et sereine « lance Alain Mboma qui a désormais l’embarras du choix. Après de long mois sur le flanc, Delaneuville et Amadou Diagouraga effectuent leur retour. Demba Diagouraga (par le jeu des mutations), Ribadeira (suspendu), Razak et Da Pina (à la disposition de la réserve) sont, eux, absents. « Le plus dur est derrière nous » assure encore Mboma. LP
L'article du Parisien de dimanche:
Durand comble le Red Star
C’et le monsieur le plus du Red Star. Décisif en deux temps sur un centre d’Abissonono (1-0, 48ème), Durand est impliqué sur les cinq dernières réalisations de son équipe depuis son arrivée (2 buts 2 passes décisives). La remontée est en marche pour ce Red Star de plus en plus consistant dans le jeu. « Il fallait gagner pour sortir la tête de l’eau et jouer avec davantage de sérénité, reconnaît Alan Mboma. Bravo aux joueurs qui ont su se montrer présents ». LP
L'article de Sud Ouest :
Des Palois trop stériles
Et de trois ! Après Les Herbiers et Le Mans, le Red Star est la troisième équipe d'affilée à faire chuter le FC Pau à l'extérieur. Samedi soir, le revers a été encore plus net au regard de la physionomie qu'à la lecture du score. Sous le crachin parisien, devant un adversaire qui retrouve quelques certitudes dans le jeu après un début de saison plus que poussif, les protégés de David Vignes ont beaucoup subi. Bien trop pour espérer décrocher un résultat !

Une tuile avant de recevoir Libourne et d'aller au PSG, pour un retour sur la capitale qui ne s'annonce pas de tout repos, même s'il s'effectuera un jour férié (11 novembre).
En attendant, les Palois vont pouvoir analyser cette défaite concédée dans l'antre historique (stade Bauer) d'un Red Star qui cavale désespérément après son lustre d'antan. Sans un exploit de Leglib devant Moreira (9e) et le manque d'opportunisme de Koudou, pourtant seul à six mètres des buts béarnais (14e), les Franciliens auraient pu faire la différence bien plus tôt. Après cette entame ratée, Pau parvint à équilibrer les débats mais manqua de précision dans le dernier geste. Cami (25e), Bikei (36e), Di Lauro (39e et 42e) ne purent, en effet, cadrer alors qu'ils se retrouvèrent dans des positions de frappe plutôt avantageuses. C'est surtout cette dernière occasion qui laissa de gros regrets à Pau au moment de rejoindre les vestiaires pour la pause.
À la reprise, cette stérilité fut payée cash. Durand ouvrit, ainsi, la marque en deux fois, en reprenant le ballon près du but alors que sa tête initiale avait heurté la barre (48e). En retrouvant sa verve initiale, le Red Star, qui profita des espaces offerts, eut le loisir de se mettre à l'abri. Seulement, Leglib s'interposa devant Koudou (55e) avant que Durand ne vendange deux occasions nettes (64e et 74e). Du côté palois, la révolte fut saine mais pas toujours très ordonnée. Elle resta, en tout cas, bien stérile pour empêcher les Franciliens de décrocher leur troisième succès de rang à domicile.
Auteur : C. P

Dimitri Durand (photo Jacques Martin) Bonne fête pour aujourd'hui, Dimitri !
Dimitri Durand (photo Jacques Martin) Bonne fête pour aujourd'hui, Dimitri !

Mise à jour le 22 octobre 2009

IL Y A DIX ANS … Le 8 octobre 1999 le Red reçoit le Paris FC pour le derby … quatre jours avant de se rendre à Colombes pour jouer le Racing.
A peine 500 spectateurs sont présents ce vendredi à Marville, petit derby, on s’oriente vers un match nul 0-0 quand à la 89ème minute : Hakim Saci donne un ballon à Karim Fellahi qui centre et Vincent Doukantie met le ballon au fond des filets. Le but de l’espoir … même si les dernières secondes furent longues, le Red Star tient son succès, de bon augure avant de se déplacer à Yves du Manoir … pour le vrai derby : Racing – Red Star … deux clubs au passé légendaire …
Première victoire du Red Star sur le Paris FC depuis plus de 25 ans … le dernier Red Star – Paris 0-1 du 4 mars 1978, en D 2 à Saint-Ouen n’avait pas laissé de bons souvenirs … avec ce ballon entré ou pas … qui déclencha pas mal de contestations … et surtout coupa définitivement la route du Red Star à la D 1 … et précipita le club en DH.
Et oui, la vie du Red Star est celle-ci, des hauts et aussi pas mal de chutes !
Pour décrire l’atmosphère du 12 octobre … place au compte-rendu de l’époque … Nostalgie …

Hakim Saci
Hakim Saci

UN PARFUM DIFFERENT  « Un Racing - Red Star, c'est totalement différent d'un Red Star - Paris FC, c'est un autre monde. Deux équipes qui ont un passé et un avenir, espérons-le.
Le stade de Colombes, c'est une atmosphère que les moins de 40 ans n'ont pas connue. Un goût du passé mais aussi de l'avenir pour les deux clubs parisiens avec en filigrane la possibilité de jouer un jour au Stade de France.... au siècle prochain (d'accord le Red Star a déjà eu l'occasion de fouler la pelouse des champions du Monde et restera à jamais le premier club de D2 à avoir accueilli un match de championnat à Saint-Denis).
Racing - Red Star, c'est une question de suprématie régionale....en National.
Bon d'accord, la tribune était un peu déserte par rapport au 2 octobre Racing - Reims mais bon, la gouaille des supporters des deux équipes a fait un peu oublier, ce qui manque pour un derby : les spectateurs. Maintenant place au match, concentrons-nous sur 90 minutes importantes pour les deux formations, celle de Jean-Marie Lawniczak, un vieux de la vieille à Colombes et le tandem Jean-Luc Girard-Pierre Repellini.
A vous le stade Yves du Manoir.
A la gauche du poste de radio, les Ciels et Blancs
A la droite, les Rouges, et papa, "tu m'avais dit que ton Red Star jouait en Vert". "C'était dans un autre monde, mon chéri. Regarde maintenant, le spectacle est sur le terrain, les équipes arrivent"
Place au spectacle.....
Mais quel spectacle, un stade triste, peu de spectacle sur le terrain, quelques "Allez Racing" succèdent aux "Allez Red Star".
A part cela, un penalty à la 21ème en faveur du Red Star, suite à une faute sur Saci. Doukantie, auteur des deux derniers buts des Rouges (Clermont et Paris FC), s'élance, le ballon s'envole (trois points en rugby, mais nous sommes au football) au-dessus du but de Lafon.
Sur la relance, les joueurs du Red Star ne se replacent pas, un tir d'un racingman est repoussé par Branger dans les pieds de Van Kets*, ce dernier ne rate pas l'occasion d'ouvrir la marque.
Une nouvelle fois, une faute d'inattention coûte cher aux joueurs de la Seine-Saint-Denis. Quelques occasions de Fellahi et de Doukantie sans réel danger pour la défense des Ciels et Blancs.
A la mi-temps, les entraîneurs du Red Star ont dû souffler dans les bronches des joueurs, ceux-ci reviennent plus vaillants et dominent, une domination stérile, malgré de nombreux corners et coups francs.
Mais le nombre de tirs cadrés est maigre. Le Racing se contente de cette victoire précieuse qui leur permet de grimper au classement et de reléguer un concurrent à 8 points.
La victoire sur le Paris FC est oubliée, le Racing a remis les pieds sur terre aux hommes du tandem Girard-Repellini. La suite de la saison s'annonce difficile.
Une nouvelle épreuve attend le Red Star 93, samedi avec la venue des Palois.
LE RED STAR N'A PLUS LE DROIT A L'ERREUR.... sinon. » G. Valck
* joueur du Red Star, la saison suivante

Racing – Red Star 3-2 de novembre 1941, d’un temps plus lointain, au Parc des Princes (au premier plan, l'Audonien Katz surveillé par le Racingman, Dupuis).
Racing – Red Star 3-2 de novembre 1941, d’un temps plus lointain, au Parc des Princes (au premier plan, l'Audonien Katz surveillé par le Racingman, Dupuis).

RED STAR – PAU Le Red Star n’a plus le droit à l’erreur avec la venue des Palois, le 16 octobre … dix ans après, cette fois, à Bauer, le Red Star se doit de l’emporter.
Très prochainement sur allezredstar.com … RED STAR – PAU … et déjà nous pouvons vous annoncer un succès !
Espérons qu’il en sera de même le 24 … en CFA !
Mieux que Madame Soleil … et à plus de 2 000 kilomètres de Saint-Ouen … allezredstar.com vous annonce la victoire du Red Star vous envoie le compte rendu de Red Star – Pau … version octobre 1999.
UN BON COUP DE PAU ! PAR G. VALCK La roue de la chance a-t-elle tourné en faveur du Red Star 93, sur la vue de la seconde période, on peut le penser. Pendant les 45 dernières minutes, Pau s'est procuré six grosses occasions de but (dont un tir sur le montant droit de Branger).
Pour la seconde fois consécutive à domicile, la cage du portier Marvillien est restée vierge.
Le Red Star 93 avait bien débuté le match, en prenant dès le coup de sifflet possession du camp palois, reprise de Durand dès la 4ème minute, puis un coup franc du même joueur, bien capté par Giudicelli, le remplaçant de Baiocco.
A la 28ème minute, Alain Durand l'attaquant des Rouges, le plus dangereux pendant la première mi-temps, déclenchait un nouveau tir repoussé par le gardien visiteur dans les pieds d'Akiana qui expédiait le ballon au fond des filets. Quelques minutes plus tard, Mamoun voyait son tir frôler la cage. Mais une nouvelle fois, les Marvilliens n'arrivaient pas à tuer le match. Devant ce fait, les joueurs de Pau s'enhardissaient en seconde période.
Mais la chance était cette fois-ci dans le camp du Red Star 93. Pierre Repellini, décidait à 15 minutes de la fin d'incorporer Eric Obina (voir photo) qui effectuait ses débuts avec sa nouvelle équipe. L'ancien stéphanois démontrait toutes ses qualités de puissance et de vitesse. A la 86ème minute, un beau travail personnel de Mickaël Pizzo, éliminait un défenseur et ajustait parfaitement son tir au ras du poteau. Le Red Star venait de doubler la mise et de s'assurer les trois points du bonheur.
Bien vu John, qui avait décidé de mettre hier à la une du site Mickaël Pizzo, un pur produit du centre de formation.
Une victoire qui appelle confirmation lors du prochain déplacement en championnat à Evry le 30 octobre.
400 spectateurs. Notre verdict: 3/5: Cinq étoiles : Mickaël Pizzo.
Red Star 93 : Branger, Diawara, Senaya (Mary L. 70ème), Oponga, Doukantie, Pizzo, Durand (Obina 76ème), Valéri, Mamoun (Milton 89ème), Fellahi, Akiana

Eric Obinna Mickaël Pizzo
Eric Obina et Mickaël Pizzo


24 OCTOBRE … LA TENDANCE Une tendance équilibrée … penchera-t-elle du bon côté après la visite de Pau ?
24 octobre 1954 (D 2) : VALENCIENNES – RED STAR : 3-2
24 octobre 1965 (D 1) : RED STAR – ANGERS : 0-2
24 octobre 1987 (D 3) : RED STAR – CREIL : 3-0
24 octobre 1992 (D 2) : RED STAR – AMIENS : 2-0

Le Red Star, version 1992-1993<br>
1er rang: Fiatte, Guimard, Girard, Répellini, Bras (Président), Herbin (Entr.), Duraincie (Vice-Président), Marlet, Michel<br>
2ème rang: Lefèvre (Médecin), Ouvret, Brucato, Thimothée, Bonnevay, Gunia, Fanzel, Fontaine, Guéguen (Kiné)<br>
3ème rang: Roussey (Kiné), Polaniok, Roch, Trinita, Dostanic, Bourges, Rodionov
Le Red Star, version 1992-1993
1er rang: Fiatte, Guimard, Girard, Répellini, Bras (Président), Herbin (Entr.), Duraincie (Vice-Président), Marlet, Michel
2ème rang: Lefèvre (Médecin), Ouvret, Brucato, Thimothée, Bonnevay, Gunia, Fanzel, Fontaine, Guéguen (Kiné)
3ème rang: Roussey (Kiné), Polaniok, Roch, Trinita, Dostanic, Bourges, Rodionov

PAU … LES ANCIENS VERTS Ils sont deux (Yoann Delaneuville et Vincent Fourneuf) susceptibles de jouer samedi soir devant Pau … un club qu’ils connaissent.
Yoann Delaneuville fut le premier à porter le maillot palois, Vincent Fourneuf, le rejoint au moment de l’arrivée de Jean-Luc Girard dans les Pyrénées.
Autres anciens audoniens qui ont porté aussi le maillot de Pau : Yann Bell, Eugène Kangulungu.

Red Star
Yoann Delaneuville, en 2004 © GT Valck

Red Star
Vincent Fourneuf en 2004 © GT Valck

Red Star
Jean-Luc Girard © GT Valck

Red Star
Yann Bell, en 2004 © GT Valck

Eugène Kangulungu à la lutte avec Patrick Müller (Lyon), en 2008 © GT Valck
Eugène Kangulungu à la lutte avec Patrick Müller (Lyon), en 2008 © GT Valck

IL EST PASSE PAR PAU Prêté par Lorient, André-Pierre Gignac, l’attaquant de l’équipe de France a porté le maillot palois.

Mise à jour le 14 octobre 2009

RETOUR SUR LE PASSE 
IL Y A DIX ANS
Nous en étions restés au match de Thouars.
Les difficultés du Red Star de s’imposer en ce début de saison 1999-2000 se confirment, le Red Star s’incline de nouveau à Istres 1-2, malgré l’ouverture du score par Karim Fellahi, l’homme en forme de ce début de saison (4 buts), mais voilà qu’un but casquette remet Istres dans le match avant d’encaisser un second but.
Le président Jean-Claude Bras assiste au match et demande aux joueurs de se comporter en vrais professionnels, le Red Star est à trois points de la zone de relégation. Loin de l’objectif fixé du retour immédiat en D2 !
Une semaine plus tard pour la venue de Valenciennes, le staff technique fait débuter Benjamin Clément de retour au Red Star (voir la fiche de Benjamin Clément : Go ! ), Richard Akiana ouvre la marque, les attaquants audoniens ont la possibilité de tuer la rencontre à plusieurs reprises. Et voilà qu’une faute grossière dans la surface de réparation donne aux Valenciennois la possibilité de revenir au score. Les Nordistes ne ratent pas l’occasion, transforment le penalty et en prime, le joueur du Red Star responsable de la faute conteste et regagne les vestiaires !
Le Red Star concède le match nul (1-1).
La situation ne s’améliore pas … et le compte rendu du match sur le site se termine par cette phrase : « Les Rouges (Red Star) peuvent s'arracher la tête. Le dernier quart d'heure, ils la jouent la peur au ventre. Dans les arrêts de jeu l'arbitre expulse un joueur de Valenciennes. Cela ne change rien. Repellini et Girard pourront encore se demander de quel vaccin le Red Star 93 a besoin ! » Oui, le Red Star est malade, bilan à la maison depuis le début de saison, un seul succès.
Après dix journées, le Red Star est à dix points des leaders.
Transféré à Lille, Ted Agasson assiste au match, il est aux anges, Lille, en D 2 est solide leader et roule royalement vers l’élite.
La mauvaise passe audonienne se poursuit, nouvel échec à Clermont, pourtant Vincent Doukantie avait remis le Red Star sur les rails avant de voir la bande à Girard-Repellini encaisser un but à quatre minutes de la fin (1-2).
Deux points sur douze de pris ! Le Red Star n’a plus qu’un point d’avance sur le premier reléguable !
En ce début octobre, dans les couloirs on s’agite, la direction du Red Star signe le contrat du « siècle » avec Saint-Etienne :
« Les deux clubs se sont engagés hier à un accord de partenariat pour quatre saisons (sur le plan sportif mais également pour la partie marketing, avec le groupe ISL). Cet accord a pour but de définir des modalités communes de transfert entre les deux clubs (avec droit prioritaire pour Saint-Etienne sur les transferts des joueurs du Red Star issus du centre de formation). En contrepartie, Saint-Etienne s'engage à financer pour la somme de 3,5 millions de Francs par an le centre de formation. Ce qui permettra, selon Jean-Claude Bras de conserver "les jeunes proches de leurs familles, avec une structure plus forte, mais aussi de quoi les faire rêver. Cet accord est prévu pour quatre ans, mais il est fait pour durer". L'objectif de la direction du Red Star 93 est de remonter en D 1 en 2003. »
Le rêve sera … de courte durée… en 2003, le Red Star ne sera pas en D 1 mais en DH !
Un vrai cauchemar … cela est la vie du Red Star depuis plus de 110 ans !


Entraînement à Marville, sur le terrain annexe au premier plan Karim Fellahi et Benjamin Clément, à gauche Jean-Marc Branger
Entraînement à Marville, sur le terrain annexe au premier plan Karim Fellahi et Benjamin Clément, à gauche Jean-Marc Branger

Mise à jour le 12 octobre 2009

TRISTESSE
HOMMAGE A MEHDY
 Nous avons appris une triste nouvelle, le décès du second fils de notre ami Rachid, gardien du stade Bauer, Mehdy Oudjoudi.
Nous le connaissions bien depuis des années, Mehdy aimait le ballon, il ne manquait pas les matchs à Bauer et assistait souvent aux entraînements.
La rédaction d'Allezredstar.com présente à sa famille ses sincères condoléances.
MESSAGE DE L’AMICALE RED STAR 2000 "C'est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès de Mehdy le
fils de notre Ami Rachid.
Pour avoir eu le plaisir de le côtoyer parfois et de taper dans le
ballon avec lui nous avons pu apprécier sa passion pour le football et
son extrême gentillesse.
En ces tristes circonstances, nous présentons à Rachid, à sa famille et à
ses proches notre plus vive sympathie et leur adressons nos très
sincères condoléances.
Avec toute notre Amitié,
Le bureau et les membres de l'"Amicale Red Star 2000"
D’AUTRES MESSAGES Sincères condoléances aux parents du jeune Mehdy. (Olivier)
Attristé par le décès de Mehdy, je présente mes condoléances à sa famille. (Sébastien)
CRUEL Revenu à deux reprises au score, le Red Star s’incline une nouvelle fois dans les arrêts de jeu. Un scénario identique au dernier déplacement à Colomiers. La 90ème + 3 devient une minute noire pour les équipiers de Vincent Fourneuf.
Cette fois, à Luçon, pour la première fois de la saison, le Red Star a marqué à l’extérieur et même à deux reprises … cela n’a pas été suffisant, les Audoniens encaissant pour la première fois trois buts.
Difficile pour Alain Mboma de trouver le bon équilibre.
Rien de déshonorant de s’incliner à Luçon, qui domine ce groupe C de CFA, de la tête et des épaules en ce début de championnat.
Une nouvelle fois, on voit l’importance d’être très performant à domicile (un vingt sur vingt, en cinq match pour les vendéens).
A présent, le coach du Red Star dispose de plus de solutions qu’en début de saison avec les dernières arrivées.
Reste à présent à aligner une série de résultats positifs pour sortir de la fin du classement.
Après la trêve du week-end prochain (tour de Coupe de France, le Red Star disputera un match amical vendredi au Blanc-Mesnil), le Red Star en recevant Pau le 24 octobre, outsider du groupe jouera une partie importante pour éviter de glisser dans la zone de relégation.
TROIS POINTS Les points d’un succès séparent le 10ème (Libourne Saint-Seurin) du Red Star (15ème). En ce début de championnat, en dehors de Anglet qui n’a pas connu encore les joies du succès, la lutte pour éviter la fin du classement est chaude.

Demba Diagouraga a effectué ses débuts au Red Star samedi en CFA à Luçon © Jacques Martin
Demba Diagouraga a effectué ses débuts au Red Star samedi en CFA à Luçon © Jacques Martin

COURSE DE CHAMPION Avec trente points, Luçon effectue pour le moment un parcours de champion au quart de championnat. Après il faudra pour les Vendéens tenir ce rythme.
DEUX A L’EXTERIEUR Libourne Saint-Seurin et Montluçon sont les bénéficiaires de la journée, situés en seconde partie de classement les deux clubs ont remporté un succès à l’extérieur.
LES RESULTATS 
Pau - Yzeure : 2 - 1
Albi - Le Mans B : 2 - 0
LUCON - RED STAR FC 93 : 3 - 2
Anglet - Montluçon : 1 - 3
Balma - Vendée Fontenay Foot : 2 - 0
Niort - Toulouse Fontaines : 2 - 1
Colomiers - Paris SG B : 0 - 0
Aurillac - Libourne Saint-Seurin : 1 - 2
Bordeaux B - Les Herbiers : 2 – 0

Jérémy Gazeau, la semaine dernière devant Le Bourget
Jérémy Gazeau, la semaine dernière devant Le Bourget

A L’ILE DES VANNES Victoires en DSR 2-1 devant Palaiseau et en U 19 ans face au Paris SG : 2-1
Samedi, en U 15, l’USMA et Red Star, équipe 3 se sont quittés sur la marque de 2-2.
A venir sur le site, les photos de cette rencontre prises par Gilles et Rémi.
L’USMA est le club omnisports de Saint-Ouen. Le blog de la section foot de l’USMA : Go !

A VOIR ET A ECOUTER En vidéo, l’interview de Gilles, supporter du Red Star aux Etats-Unis : Go !

Mise à jour le 9 octobre 2009

10 OCTOBRE … Retour sur des matchs qui se sont déroulés un 10 octobre, les Vert et Blanc restent sur un match de DH, en 2004 avec la participation de Vincent Fourneuf, ci-dessous en action ce jour là.
10 octobre 1954 (D2) : RED STAR – ANGERS : 1-0
10 octobre 1964 (D2) : RED STAR – RACING : 2-1
10 octobre 1976 (D2) : GAZELEC AJACCIO – RED STAR : 2-0
10 octobre 1981 (D3) : LA MONTAGNARDE – RED STAR : 0-2
10 octobre 1986 (D2) : RED STAR – CAEN : 2-3
10 octobre 1992 : (D2) : RED STAR – ROUEN : 0-1
10 octobre 2004 : (D2) : MORANGIS – RED STAR : 2-2. Voir le résumé de ce match : Go ! et les photos : Go !

Vincent Fourneuf, lors de cette rencontre à Morangis © GT Valck
Vincent Fourneuf, lors de cette rencontre à Morangis © GT Valck

LE 10 OCTOBRE 1992 : ROUEN – RED STAR Retour sur le match du 10 octobre 1992, Rouen leader se présente à Bauer avec un score presque parfait dix sept points sur dix huit. Les Audoniens occupent la 7ème place.
Mission impossible, annonce-t-on ? Dans l’éditorial de « Red Star News » avec à la une Christophe Fiatte, buteur face à Rouen la saison précédente.
Mené 0-1, (but de Horlaville), le Red Star ne peut revenir lors d’une rencontre qui s’achève à la 87ème minute par une coupure des projecteurs au stade Bauer.
Le Red Star essaie de justifier cette panne par des infiltrations d’eau qui se sont produites quelques semaines auparavant.
La commission de la FFF n’accepte pas ce fait et homologue quelques semaines plus tard le résultat.
Rouen demeure leader.
La composition du Red Star, ce 10 octobre 1992 : Bourges, Fanzel, Gunia, Dostanic, Fiatte, Guimard, Ouvret, Gonzalve, Polaniok, Thimothée, Michel (Marlet 58ème). Entraîneur : Pierre Repellini.
LUCON … UNE MONTAGNE Non, nous ne sommes pas sur le Tour de France avec une arrivée à Luchon dans les Pyrénées, mais à Luçon, en plein territoire vendéen.
Une citadelle imprenable attend le Red Star. Les Vendéens caracolent en tête (Colomiers avec deux matchs en retard n’a que sept points de retard) et se positionnent comme un candidat sérieux au National après le succès à Yzeure. La semaine dernière pendant que les Audoniens se faisaient sortir en Coupe de France, Luçon se qualifiait (3-0).
En fin de compte, presque le scénario idéal, les Vert et Blanc n’ont rien à perdre et tout à gagner. Seront-ils les premiers à faire mordre la poussière à domicile à Luçon … en tout cas pour gagner, il faudra marquer au moins un but … et en 360 minutes à domicile, le gardien local n’a pas encore cet honneur d’aller chercher le ballon au fond des filets.
Luçon, quatre matchs, quatre victoires, sept buts marqués et zéro encaissé !
Match à 19 h. Jamais les deux formations ne sont rencontrées.
Pour ce match, des changements sont prévisibles avec le début de joueurs qualifiés.
Rencontre arbitrée par Emmanuel Canteau

Emmanuel Canteau, a déjà arbitré cette saison le Red Star, lors de Red Star – Libourne Saint-Seurin © GT Valck
Emmanuel Canteau, a déjà arbitré cette saison le Red Star, lors de Red Star – Libourne Saint-Seurin © GT Valck

LES MATCHS DE LA JOURNEE A retenir, un match entre prétendants : Pau – Yzeure (dimanche) et un match du bas de classement : Anglet - Montluçon
Ce week-end, nous aurons passé le cap du quart de championnat … et en premier bilan sera déjà à tirer.
Pau - Yzeure
Albi - Le Mans B
LUCON - RED STAR FC 93
Anglet - Montluçon
Balma - Vendée Fontenay Foot
Niort - Toulouse Fontaines
Colomiers - Paris SG B
Aurillac - Libourne Saint-Seurin
Bordeaux B - Les Herbiers

Fabien Debray, ici à l’entraînement au mois d’août, à gauche Ludovic Fardin et Jérémy Gazeau © Jacques Martin
Fabien Debray, ici à l’entraînement au mois d’août, à gauche Ludovic Fardin et Jérémy Gazeau © Jacques Martin

SUPPORTER … ET JOUEUR Le supporter Jacques présenté, mardi, lors du Bourget – Red Star, n’est autre que Jacques Dumareix, qui porta le maillot du Red Star, en D 2 de 1956 à 1960.


 Red Star 1956-1957, en D 2 (Jacques Dumareix, 2ème au premier rang entre Cheyssac et Quenolle)  - Archives Gilles Saillant
Red Star 1956-1957, en D 2 (Jacques Dumareix, 2ème au premier rang entre Cheyssac et Quenolle) - Archives Gilles Saillant

COUPE DE PARIS Eliminé en Coupe de France, le Red Star débutera dès le week-end prochain, en Coupe de Paris à Sarcelles. Le tombeur du Red Star essaiera quant à lui de passer le 5ème tour devant Neuilly-sur-Marne, en Coupe de France.
CHAMPIONNATS Deux matchs à l’Ile des Vannes, dimanche à partir de 13 h 30, les U 19 ans devant le Paris SG et la DSR face à Palaiseau.
NOUVEAU STADE Le stade de Guingamp qui accueille demain le match France –Iles Féroé rejoint le clan des stades qui ont accueilli l’Equipe de France. Le stade de Saint-Ouen est dans cette liste depuis le 23 mars … 1911, presque un siècle avec un France – Angleterre (0-3). Dans ce match, un audonien parmi les quatre, Eugène Maes, voir sa fiche :
Go !
CHANGEMENT L’UJA qui dispute le CFA (groupe A) vient de changer d’entraîneur, Azzedine Meguellatti (ex-Red Star), devient le coach de l’équipe du Val-de-Marne.
NOTRE GLOBE TROTTER Des stades de la région, notre ami Guy poursuit sa conquête des stades … dès ce soir avec en National, Créteil – Amiens, demain en CFA, Moissy-Cramayel – Viry-Châtillon, avec le duel des anciens du Red Star : Ted Agasson et Walid Aïchour et dimanche un peu de charme avec la rencontre féminine Juvisy-sur-Orge – Montpellier en D 1. Son programme est chargé avant son retour à Bauer, le 24 pour la venue de Pau.
IL Y A DIX ANS Notre rubrique … il y a dix ans en ligne début de la semaine prochaine
SITE OFFICIEL N'oubliez pas, les infos en direct sur le site officiel du Red Star FC 93 : Go !

Mise à jour le 6 octobre 2009

ADIEU LA COUPE Depuis de nombreuses saisons, le Red Star a pris la mauvaise habitude de se faire sortir rapidement en Coupe de France, la quasi totalité du temps par des équipes inférieures.
Le Red Star n’est plus une équipe de Coupe … dommage … Bauer accueillant un club professionnel, cela ferait du bien et rajeunirait pas mal d’anciens.
Dimanche, au Bourget, l'élimination restera une première dans l’histoire du club, jamais le Red Star ne s’est fait sortir par un club avec autant de divisions d’écart.
Cette défaite a marqué les esprits de tous ceux qui aiment le club.
Les réactions ont été vives … de dégoût à la fin du match et aussi dans les messages.
Pour oublier cette catastrophe (tout est relatif … ce n’est pas une catastrophe aérienne !), il faut absolument une réaction rapide.
Samedi, le Red Star se rend en Vendée, à Luçon, leader et auteur d'un sans faute à domicile avec quatre victoires en quatre matchs.
Pour redorer l'Etoile Rouge ... il n'y a pas d'autre solution que d'accomplir un exploit en terre vendéenne avant de regarder presque toutes les autres formations disputer le 5ème tour de Coupe de France.
A lire sur le site officiel du club; Alain Mboma revient sur le revers concédé par ses joueurs et évoque le prochain déplacement en championnat, samedi prochain à Luçon : Go !

La Coupe de France, les « Petits » se font plaisir © GT Valck
La Coupe de France, les « Petits » se font plaisir © GT Valck

CALENDRIER EN POINTILLE Octobre et le début novembre vont se transformer en calendrier en pointillé avec un match de championnat une fois toutes les deux semaines. Cela n'est pas la meilleure façon de donner du temps de jeu aux joueurs blessés et à ceux qui viennent de rejoindre le Red Star … et à partir du 7 novembre, trois matchs de championnat en une semaine !
LA COUPE Eliminé de la Coupe de France, allezredstar.com a décidé de vous conter tout au long de la saison, l’histoire du Red Star et de la Coupe de France. La meilleure façon d’attendre la prochaine édition !
En attendant, de revivre des grands et aussi de petits moments de cette histoire, des photos, du seul match de l’édition 2010, réalisées par Jacques Martin et GT Valck : Go !

But de Traoré (Le Bourget), Boulon ne peut éviter le tir … le Red Star quitte la Coupe de France © Jacques Martin
But de Traoré (Le Bourget), Boulon ne peut éviter le tir … le Red Star quitte la Coupe de France © Jacques Martin

GILLES … L’AMERICAIN Notre homme, de Las Vegas était de passage en France comme chaque année depuis trois ans … et à chacun de ses passages … un succès à Bauer.
Gilles est exilé aux Etats-Unis depuis trente-huit ans … et grâce à Internet depuis quelques années, il peut suivre de nouveau régulièrement la vie de son club de toujours.
L’autre samedi, Gilles a assisté au succès, le plus convainquant de la saison devant Aurillac. Nous l’avons rencontré vendredi dernier pendant cinq heures à Paris, une conversation qui a tourné principalement sur le Red Star. Gilles était loin d’imaginer la douche froide qui attendait son club, dimanche au Bourget.
En reprenant l’avion, hier à Roissy pour New York, première escale avant de rejoindre la capitale du jeu, Gilles a dû avoir une pensée attristée en décollant.
Une réunion de famille l’empêchait de venir dimanche au Bourget … et peut-être que sa présence aurait changé le destin du Red Star en Coupe de France !
Gilles a répondu à quelques questions … que nous publierons prochainement dont la première était consacrée au succès devant Aurillac … et la réponse de Gilles était optimiste pour la suite de la saison … au Red Star de confirmer ses impressions, en championnat.

Gilles, à Paris, la semaine dernière © GT Valck
Gilles, à Paris, la semaine dernière © GT Valck

MIEUX QUE LA UNE L’équipe trois du Red Star qui évolue en 1ère division de District a sorti Clichois UF 3-1, en Coupe du 93 et dimanche prochain Le Bourget FC accueille Clichois UF. Comme dit Gilles, ils vont pouvoir parler du … Red Star.
AUTRE SATISFACTION En Gambardella, les joueurs de Sébastien Robert se sont défaits sans difficulté de Torcy : 7-1. Imméritée, la défaite des U 15 ans, devant Aubervilliers (0-1) présent au match, notre ami Guy, nous signale que le défaut de cette équipe est … l’efficacité. Un mal récurrent dans de nombreuses équipes audoniennes en ce début de saison. Guy un vrai amoureux du sport, après son passage à Joliot Curie, samedi, il a pris la direction de Bobigny, vous assister à un match de rugby à 15 de Fédéral 1 … et la victoire des joueurs de la Seine Saint-Denis devant Niort. Des Niortais qui n’aiment pas trop le 93, après l’équipe de foot, celle de rugby est tombée aussi.
Dimanche, il était du côté d’Aubervilliers, une infidélité au Red Star, compréhensible, le club de sa ville, Yerres y jouait en Coupe de France. Guy a pu voir Steve Marlet offrir le but de la qualification à Aubervilliers en prolongation.
Un week-end terminé … Guy a déjà son plan pour la semaine prochaine … et un programme chargé.
Un vrai amoureux du sport.
CHUTE AUSSI Le Red Star n’était pas le seul club parisien de CFA dans la galère, dimanche, l’UJA a connu la même sanction face à un club du même niveau que Le Bourget : Persan. La différence, l’UJA n’a pas le passé du Red Star en Coupe de France. Le quotidien, le Parisien ne s’est pas trompé en titrant : « LE BOURGET HUMILIE LE RED STAR ». Le Red Star aurait du se douter du piège, le titre de l’édition de samedi : « LE BOURGET GRAINE DE CHAMPIONS », en référence aux performances de ses équipes de jeunes et aux nombreux professionnels issus de ses rangs. Le 93 étant vraiment un vivier du foot pro.

Le Bourget
Stade du Bourget

Et tribune bien pleine
Et tribune bien pleine

LE RED STAR ET LA PRESSE Dans le Parisien de lundi : « LE BOURGET HUMILIE LE RED STAR »
« Il peine à redescendre de son nuage, Rodolphe Bleubar. Son équipe vient de réaliser l’un des exploits de ce 4ème tour de Coupe de France en sortant le Red Star d’Alain Mboma. « J’ai honte », lâche l’entraîneur des pensionnaires de CFA avant de rentrer dare-dare aux vestiaires.
Mboma : « J’ai honte »
Pendant ce temps, Le Bourget, voisin de Seine-Saint-Denis, fête sa victoire. « On a fait un match énorme, apprécie Bleubar. On a tout donné pendant les quatre-vingt-dix minutes, c’est extraordinaire. »
Car, malgré les six divisions d’écart, ses jeunes joueurs ont offert une véritable leçon de solidarité à leurs adversaires. Acculés devant leur but pendant une grande partie de la rencontre, les locaux n’ont rien lâché, à l’image de leur gardien, Kerrouche, encore décisif à la 92e minute.
Bleubar : « On a fait un match énorme, c’est extraordinaire »
Mais s’ils ont surtout bien défendu, les Bourgetais ont aussi su marquer. Deux fois. Avant le quart d’heure de jeu, Tabibou profite de la fébrilité de Pinoteau pour ouvrir la marque d’une frappe que le portier du Red Star ne fait que ralentir (1-0, 14e).
Alors bien sûr, ensuite, Le Bourget a souffert, le Red Star démontrant une qualité technique largement supérieure, concrétisée par l’égalisation de Ngam peu avant la pause (1-1, 43e).
Mais les hommes de Bleubar « ne voulaient pas avoir de regrets ». Et ils ont su se montrer encore efficaces, Traoré profitant de sa seule occasion pour lober Pinoteau. Enorme ... » Vincent Gautronneau

Immortaliser l’exploit, le photographe du Parisien est arrivé en cours de match, le journaliste présent sentait … que l’exploit était possible
Immortaliser l’exploit, le photographe du Parisien est arrivé en cours de match, le journaliste présent sentait … que l’exploit était possible

JACQUES … A TOUS LES COUPS IL GAGNE Jacques en photo, ci-dessous, supporter du Red Star et du Bourget, Jacques était sûr d’être heureux, dimanche en fin d’après-midi. Un vrai passionné que les amoureux de Bauer connaissent depuis des décennies.

Mise à jour le 2 octobre 2009

LE 4 OCTOBRE, LA TENDANCE Pas de match de Coupe de France, que des rencontres de championnat, dont un 4 octobre 1967 avec un beau succès sur Bordeaux 1-0.
4 octobre 1953 (D2) : RED STAR - GRENOBLE : 2-3
4 octobre 1959 (D 2) : RED STAR – ALES : 4-2
4 octobre 1964 (D 2) : LIMOGES – RED STAR : 0-0
4 octobre 1967 (D 1) : RED STAR – BORDEAUX : 1-0
4 octobre 1981 (D 3) : RED STAR – CAEN : 2-2
4 octobre 1986 (D 2) : DUNKERQUE – RED STAR : 3-1
4 octobre 1991 (D 2) : DUNKERQUE – RED STAR : 1-0
4 octobre 1995 (D 2) : LORIENT – RED STAR : 2-0
4 octobre 1997 (D2) : RED STAR - AMIENS : 2-0

Red Star 1967
RED STAR 1967-1968
Un Red Star à la sauce toulousaine, le club de Saint-Ouen venait de retrouver la D 1, en fusionnant avec Toulouse
Debout : Mérelle, Bernard, Monin, Cros, Taillepierre, J. Ahache.
Accroupis : Fauré, Richard, Le Donche, Farias, Soukhane. (collection GT Valck)

Dunkerque bête noire du 4 octobre avec deux défaites. La dernière, lors de la saison 1991-1992, en D 2. Défaite 0-1, but de Avrillon (48ème).
Composition du Red Star : Dewez, Fanzel, Amours, Bonnevay, Fiatte, Irazoqui (Susic 61ème), Girard, Polaniok, Bourdoncle (Piton 82ème), Bouiche, Rodionov.
Entraîneur : Michel Rouquette.

Red Star 1967 Red Star 1967 Red Star 1967
Michel Rouqette, Denis Bourdoncle, Florent Dewez et Sergueï Rodionov


UNE PENSEE POUR CHRISTOPHE FIATTE Nous avons appris que Christophe Fiatte, qui a porté de longues saisons le maillot du Red Star avant de devenir l’entraîneur de l’équipe ce CFA 2, championne de son groupe, au côté de David Giguet a actuellement de gros problèmes de santé.
Nous souhaitons bon courage à Christophe.

Christophe Fiatte Christophe Fiatte
Christophe Fiatte, Gilles Armengaut (kiné) et David Giguet


COUPE DE FRANCE Attention danger :
En 2007, le Red Star tombe dès son entrée devant Ivry (1-2) tout comme en 1996 devant Amiens (0-2), 1993, Le Mans (1-3), Paris FC (1-2), 1980, PTT Paris (1-1, aux tirs au but), 1975 Montluçon (1-3), 1956, Caen (0-2), 1934, Saint-Louis (0-1), édition 1929, il y a quatre vingts ans devant la Stella Cherbourg sur tapis vert (joueur non qualifié) après avoir gagné 4-0 !, 1927, Bully, 1926, Strasbourg (1-2).
Le Red Star est prévenu, il faudra passer l’obstacle du Bourget, dimanche à 15 h au complexe sportif Lucien Legrand, 28 rue Roger Salengro au Bourget. Au tour précédent, Le Bourget FC (Excellence) a éliminé Franconville 2-1.
Autre équipe engagée ce week-end en Coupe, les U 19 ans, en Coupe Gambardella face à l’US Torcy.

Dimitri Durand © Jacques Martin
Dimitri Durand © Jacques Martin

LA PREMIERE Le parcours du Red Star et la victoire en Coupe de France 1921 : Go !

Pierre Chayriguès, l’un des plus grands gardiens de sa génération
Pierre Chayriguès, l’un des plus grands gardiens de sa génération

RUBRIQUE IL Y A DIX ANS Avant de reprendre la poursuite de notre rubrique, il y a dix ans et la saison du Red Star en National et les parcours en coupes (France et Ligue)… brûlons une étape … et retrouvons-nous dès aujourd’hui en Coupe de France.
Pourquoi choisir cette saison … pour une entrée en Coupe, pour la bonne raison que cela correspond à la dernière grande aventure en Coupe de France des Audoniens.
Dix ans après, cela serait un exploit d’accomplir le même parcours et de se retrouver en 8ème de finale …
Pour le moment il s’agit de prendre le dessus sur le FC Le Bourget, club d’Excellence.
Pour le Red Star, il s’agit d’éviter de faire la une de la page sports du Parisien lundi … cela serait mauvais signe, le Red Star serait passé à la trappe.
Alors méfiance … comme le montre le début de l’expédition 1999-2000.
Le titre sur le site est le suivant « L’essentiel en coupe » … révèle bien les difficultés du Red Star de s’imposer devant Villepinte
Commençons par rendre hommage à la formation de Villepinte qui a joué crânement sa chance. Avec un brin de réussite, elle aurait pu marquer lors d'une occasion immanquable dans la surface de réparation à la 85ème minute, le Red Star 93 serait sans doute éliminé de la Coupe dès son entrée en lice.
Le Red Star 93 avait retrouvé sa couleur des années précédentes : le vert. Un vert éclipsé dès le début de la rencontre par une marée jaune qui prenait possession sans complexe du camp des coéquipiers d'Oponga. Villepinte se permettait de développer un jeu supérieur à la promotion d'honneur.
Si l'occasion la plus précise en première période fut un tir d'Obina sur le poteau, aucune des deux formations ne trouve l'ouverture.
L'arbitre, Madame Sylvie Moissand, une première à ce niveau de la compétition pour le Red Star, renvoyait les équipes aux vestiaires sur un score de parité.
La douche froide, dès la reprise, Villepinte multipliait les attaques et à la 51ème minute, l'avant-centre des Jaunes ouvrait le score. Les nombreux supporters des Verts restèrent pétrifiés et se demandèrent comment la troupe de Repellini-Girard allait revenir.
Suite à une action confuse dans la surface, une main d'un joueur de Villepinte provoquait un penalty.
Penalty admirablement transformé par Vincent Doukantie.
Les jaunes nullement découragés eurent deux grosses occasions à la 78ème minute et celle signalée plus haut. Villepinte avait laissé passer sa chance.
Dans la prolongation, le métier, la condition physique firent la différence, en deux minutes, deux buts de Gérald Milton à la 96ème et 98ème sur des passes d'Hakim Saci assomment les locaux.
Villepinte pouvait sortir de la Coupe de France avec les honneurs. Toute l'équipe mérite les félicitations pour le remarquable esprit sportif. Un esprit qui régnait également dans la tribune.
Une démonstration est faite que la banlieue s'est aussi la convivialité.
Le public a montré le chemin à suivre : l'esprit sport.

Spectateurs: 700. Arbitre: Madame Sylvie Moissand.
Red Star:Branger, El Othmani, Senaya, Oponga, L. Mary, Diawara, Obina, Doukantie, Milton, Fellahi (Saci, puis Durand), Mamoun. Remplaçant : Déom.
Entraîneur : Repellini et Girard
A VENIR La semaine prochaine de nouvelles photos du match en la mémoire de Roger Moy disputé récemment à Saint-Prix.

Claude Chazottes à la tête de l’équipe de l’Amicale Red Star 2000
Claude Chazottes à la tête de l’équipe de l’Amicale Red Star 2000

UN AN DE PLUS Un petit clin d’œil à notre ami Jacques Martin, il prend un an de plus ce week-end …

Page d'Accueil